cover article les nouvelles attentes des voyageurs post-covid

09 juillet 2020

Les nouvelles attentes des voyageurs post-covid

Que recherchent les Français et les Françaises pour leurs vacances après la crise ? Quelle est leur destination favorite ou  la région qu’ils plébiscitent ? En tant qu’un des sites leader sur le marché de la location de vacances, leboncoin et sa régie leboncoin Publicité vous dévoilent en exclusivité les résultats d’une grande étude menée pour le secteur du tourisme avec Locasun, spécialiste de réservation en ligne de résidences et locations professionnelles dans toute l’Europe.

Des intentions de voyage bousculées par la crise

L’économie touristique a été très rythmée par les annonces du gouvernement et cela s’en est ressenti sur leboncoin : 83% des utilisateurs ont attendu les nouvelles directives gouvernementales pour réserver leur séjour.

Cela s’est par exemple vérifié dès le 14 mai avec l’annonce du plan tourisme par le premier ministre annonçant que les Français pouvaient partir voyager en France. Suite à cette annonce, les équipes du boncoin et Locasun ont observé un redémarrage progressif de l’activité, mais c’est surtout l’annonce de la seconde phase de déconfinement et la possibilité de se déplacer au-delà des 100 kilomètres qui a conduit très rapidement à une explosion des demandes.

Des vacances “made in France”

Sans surprise, la destination “France” est la grande gagnante des intentions de voyages. Près de 9 Français sur 10 ayant prévu des vacances cet été resteront dans le pays (contre deux tiers généralement). Même si ce choix est très lié au contexte, cette situation est l’occasion d’émerger pour beaucoup de lieux français en faisant de la promotion sur leboncoin, puisqu’au moins 1 Français sur 2 en recherche de vacances en France se rend sur la plateforme pour réserver sa prochaine destination.

Les habitudes des utilisateurs du boncoin sont d’ailleurs intéressantes : 24% réservent des locations de vacance dans leur propre région, tandis que 95% des habitants d’Île-de-France et de Centre-Val de Loire ont besoin d’évasion et changent de région pour partir. Enfin, 50% des habitants Nouvelle-Aquitaine, d’Occitanie, de Bretagne et de PACA montrent leur attachement territorial en réservant des vacances dans leurs régions d’origine.

Le littoral : destination toujours plébiscitée par les Français

La mer et les littoraux restent, comme chaque année, les destinations phares parmi les utilisateurs du boncoin. Si les équipes ont observé un début de reprise très fort pour la montagne, sa part a diminué au fur et à mesure du déconfinement et de la reprise pour se stabiliser à 13%.

Naturellement, cette préférence pour la mer favorise tous les départements situés en bord de mer avec des destinations phares qui n’ont pas changé malgré la crise : le Var, l’Hérault, la Charente-Maritime, la Vendée et la Gironde sont dans le top 5. Cette année, c’est toutefois le Var est qui devenue la destination la plus populaire pour les vacances des Français sur leboncoin.

Des Français à la recherche d’évasion

La crise sanitaire a eu davantage d’impact sur les types de locations et prestations souhaitées. Si les utilisateurs du boncoin ont réservé aussi bien des logements individuels que collectifs, on observe tout de même une préférence pour les logements privés comme les maisons ou villas, qui ont été plébiscités au tout début de la reprise, alors que les protocoles sanitaires sur les biens collectifs (camping, village vacances…) étaient un peu plus incertains.

Pendant le confinement, les Français ont rêvé de maison avec espace ou hors des environnements urbains (+ 60% hausse de la demande) avec un fait notable : la forte progression des recherches d’hébergements avec “piscine” vers la sortie du confinement, avec un pic spectaculaire à la mi-mai. Psychologiquement, la sortie du confinement a raisonné comme un appel à pouvoir profiter du grand air avec d’autres mots-clés comme “campagne”, “atypique”, “mobil-home” ou encore “cabane dans les arbres”.

De nouvelles habitudes de réservation

La crise et le confinement ont aussi modifié les critères de date, de durée et de dépenses pour les Français. En moyenne, ils ont allongé la durée de leur séjour de 1 à 2 jours (par rapport à 2019) et les dépenses par nuitée sont passées de 77 euros à 98 euros entre 2019 et 2020.

Si la population a souhaité plus de vacances, plus longues, plus chères, et très concentrée sur les 4 semaines entre le 14 juillet et le 15 août, elle n’en attend pas moins des garanties de la part des voyageurs, notamment pour s’organiser l’esprit tranquille. Les chiffres font ressortir que les Français veulent partir et être sereins sur le bon déroulé de leurs vacances en bénéficiant d’une certaine flexibilité. 36% des utilisateurs ont pointé la nécessité de proposer des annulations de séjour sans frais, 25% souhaitent avoir la possibilité de pouvoir modifier son séjour sans frais et 22% ont évoqué la nécessité de disposer de normes d’hygiènes strictes.

Tourisme plus responsable, de proximité, plus flexible… voilà les pistes de réflexion que les équipes de la régie leboncoin Publicité sont prêtes à aborder avec tous les professionnels du secteur, notamment grâce à une offre de reprise. Plus d’infos ici.

Sources : données internes leboncoin, Enquête Happydemics pour leboncoin : « Impact de la crise sanitaire sur les habitudes de consommation et intentions d’achats des français » – mai 2020  (1011 répondants), Kantar TGI – avril 2020, Les Français et leur intention de départ en vacances , BVA – Juin 2020

Recevoir notre newsletter

Ce contenu vous a plu ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour en découvrir d'autres et rester informé-e de nos dernières actualités.


En cliquant sur s’inscrire, vous acceptez en tant que professionnel que les données de ce formulaire soient traitées par SCM Local et LBC France afin de vous adresser des offres publicitaires. Nous traitons également ces données dans le cadre de notre intérêt légitime à vous envoyer des informations sur les activités des sociétés SCM Local et LBC France, et à poursuivre des fins statistiques.