occasion électrique et hybdride

18 juillet 2022

Le marché de l’occasion électrique et hybride a-t-il de l’avenir ?

Face à la hausse du prix du carburant et aux nouvelles réglementations européennes concernant les moteurs thermiques, le marché de l’occasion électrique et hybride va-t'il connaître un essor conséquent ? Encore à la marge, ce marché est pourtant en constante évolution mais souffre d’une offre réduite et d’un pricing important. Analyse.

Un marché qui s’ouvre peu à peu

Avec plus de 6 millions de transactions de véhicules enregistrées sur tous types de carburants confondus, selon les données de AAA Data, le marché de l’occasion a établi un nouveau record de ventes en 2021. Mais quid de l’occasion électrique et hybride ?

Les modèles électriques et hybrides représentent, en comparaison du thermique, un volume de vente anecdotique. Selon L’argus, les ventes de véhicules d’occasion électrifiés représentaient 5% sur l’ensemble du marché. En 2021 sur leboncoin, les dépôts de véhicules hybrides et électriques ne représentaient que 4% du total, mais le nombre était en progression : + 67 % sur les voitures hybrides et + 79 % par rapport à 2020.

Un essor contextuel, lié à la difficulté en approvisionnement de voitures neuves et à l’explosion inouïe des ventes sur l’ensemble du marché de l’occasion ? La dynamique est en réalité plus ancienne. Déjà, en novembre 2017 lors de la douzième édition du Club de L’argus, les réseaux de distribution sur ces véhicules commençaient à se former. Nissan avait lancé l’année précédente son label Club Occasions Véhicules Électriques, tandis que Renault démarrait son programme de revente pour la Zoe.

En 2020, L’argus constatait une progression sur le marché de la voiture particulière électrique d’occasion de 48,7 % par rapport à 2019, soit 29 222 véhicules vendus. La Renault Zoé concentrait d’ailleurs à elle seule 44,5 % des immatriculations (12 988 immatriculations), loin devant la Nissan Leaf (5,4 % du marché).

occasion électrique et hybride en progression
Sur le premier semestre 2022, l’occasion électrique et hybride continue sa progression

Quelles perspectives sur 2022 ?

Les constructeurs semblent ainsi avoir intégré une stratégie pérenne de vente de véhicules d’occasion électrique et hybride. Mais est-ce le cas pour les consommateurs ?

D’après les chiffres cités précédemment, l’offre est en train de croître mais reste limitée et encore peu naturelle pour les intentionnistes. En témoigne le faible pourcentage d’intentionnistes qui consultent exclusivement ce type de véhicule sur leboncoin : en 2021, 72 % des visiteurs de la sous-catégorie Voiture cherchaient uniquement des véhicules thermiques, 27 % consultaient à la fois les voitures thermiques et non-thermiques et 1 % seulement cherchaient uniquement des véhicules non-thermiques. Le marché est donc encore clairement marginal pour les professionnels de l’occasion, la faute à une offre réduite et un pricing important sur ce type de véhicules. Est-ce à dire qu’il n’y a pas d’avenir pour les VO électriques et hybrides ?

“Face à la flambée des prix du carburant, ou pour des raisons environnementales, les usagers se tournent davantage vers ces modèles de véhicules électriques dont les nombreux avantages tendent à convaincre un changement profond des usages des conducteurs”

Les premiers chiffres de l’année 2022 montrent l’inverse. Alors que le marché de l’occasion dans sa globalité a connu une baisse du volume de vente sur le premier semestre 2022, l’occasion électrique et hybride continue sa progression – maigre en volume, rapide en pourcentage et stable sur les années. Selon le baromètre VO publié chaque mois par Opteven, le nombre de véhicules électriques d’occasion vendu en mars 2022 s’est ainsi établi à 10 162, soit une hausse de 103 % par rapport à mars 2021. “Face à la flambée des prix du carburant, ou pour des raisons environnementales, les usagers se tournent davantage vers ces modèles de véhicules électriques dont les nombreux avantages tendent à convaincre un changement profond des usages des conducteurs”, explique ainsi Albert Etienne, directeur général d’Opteven.

Il faudra donc sans doute du temps pour que les volumes de transaction de l’électrique atteignent une part significative du marché de l’occasion – mais il y a fort à parier qu’elle finira par l’atteindre.

Vous avez des questions sur ce marché et les tendances en cours ? Contactez nos équipes.

Article publié originellement sur leboncoinsolutionspro.fr/autmobile. Plus d’infos ici.

Recevoir notre newsletter

Ce contenu vous a plu ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour en découvrir d'autres et rester informé-e de nos dernières actualités.

[caldera_form id= »CF5e4bb56d1fdaf »]

En cliquant sur s’inscrire, vous acceptez en tant que professionnel que les données de ce formulaire soient traitées par SCM Local et LBC France afin de vous adresser des offres publicitaires. Nous traitons également ces données dans le cadre de notre intérêt légitime à vous envoyer des informations sur les activités des sociétés SCM Local et LBC France, et à poursuivre des fins statistiques.